Valeurs éducatives

  1. Promouvoir la confiance en soi et le développement de la personne de chacun des élèves par la mise en interaction de la pédagogie, des apprentissages et des arts du cirque par la jonglerie, l’équilibre, l’aérien, l’acrobatie, le jeu dramatique, l’expression vocale et corporelle pour :
    • prendre du plaisir,
    • s’émouvoir,
    • se dire,
    • s’affirmer,
    • développer la créativité,
    • développer l’expression et la communication,
    • développer la conscience du corps par le mouvement,
    • développer la sociabilité, la coopération et l’autonomie,
    • agir, réagir, se faire une opinion.
  2. Amener chaque élève à s’approprier des savoirs et à acquérir des compétences qui le rendent apte à apprendre toute sa vie et à prendre une place active dans la vie économique, sociale et culturelle.
  3. Préparer tous les élèves à être des citoyens responsables, capables de contribuer au développement d’une société démocratique, solidaire, pluraliste et ouverte aux autres cultures.
  4. Assurer à tous des chances égales d’émancipation sociale.
  5. Tous les acteurs de l’école (enseignants, élèves, parents, accueillants, techniciens de surface, secrétaire, puéricultrices, direction) vivent dans le respect et l’écoute de l’autre.
  6. Tous s’engagent à respecter le règlement d’ordre intérieur (ROI).

Valeurs pédagogiques

  1. Mettre l’élève dans des situations qui l’incitent à mobiliser dans une même démarche des compétences transversales et disciplinaires, y compris les savoirs et savoir-faire y afférents.
  2. Privilégier les activités de découverte, de production et de création : des exposés, la découverte de différentes techniques d’expression, création du scénario, de costumes et de décors pour le spectacle, ….
  3. Allier théorie et pratique pour donner du sens aux apprentissages.
  4. Equilibrer les temps de travail individuel et collectif. Organisation d’activités collectives et/ou individuelles de dépassement, de remédiation et de groupes de besoin par les titulaires et le professeur de remédiation. Aide aux primo-arrivants.
  5. Recourir aux technologies de la communication et de l’information, dans la mesure où elles sont des outils de développement, d’accès à l’autonomie et de différenciation des parcours d’apprentissage : ordinateurs avec accès Internet, tableau blanc interactif (TBI), journaux, revues, bibliothèque de classe et de quartier.
  6. Eveil à la vie active et professionnelle : la présentation par des parents de leur métier, visite des pompiers en classes de neige, intervention de personnes extérieures selon les projets, information sur les études secondaires et supérieures par le CPMS, possibilité de participer à la journée « Place aux enfants », ….
  7. Susciter le goût de la culture et de la créativité et favoriser la participation à des activités culturelles et sportives par une collaboration avec les acteurs concernés : classes sportives et de neige, ferme pédagogique, tournoi de football et d’unihoc, participation à la journée « Je cours pour ma forme » et à l’opération « 11.11.11 », “Je lis dans ma commune”, bibliothèque, natation, psychomotricité, circomotricité, vélobus.
    En fonction des projets, visite de musées, d’expositions, spectacles, cinéma, théâtre, cirque, ….
  1. Eduquer au respect de la personnalité et des convictions de chacun, au devoir de proscrire la violence tant morale que physique et mettre en place des pratiques démocratiques de citoyenneté responsable au sein de l’école : élaboration d’une charte à la circomotricité, règles de vie en classe et dans l’école, utilisation d’outils (Graines de médiateur, Victor, jeux de coopération), engagement de participation au Clin d’œil du Cirquétudes et au spectacle, découverte de différentes cultures, …
  2. Respecter les socles de compétences déterminés par le gouvernement pour :
    1. l’apprentissage, l’approfondissement et la maîtrise de la langue française,
    2. l’apprentissage des outils des mathématiques,
    3. l’apprentissage du néerlandais,
    4. l’importance des arts, de l’éducation aux médias et de l’expression corporelle,
    5. la sauvegarde de la mémoire des événements qui aident à comprendre le passé et le présent, dans la perspective d’un attachement personnel et collectif aux idéaux qui fondent la démocratie.
  1. Augmenter la capacité langagière des enfants de maternelle par la mise en place d’une mascotte dans les classes de maternelle.
  2. Favoriser l’acquisition de compétences de base et l’égalité des chances en mettant en place, chaque année, un projet d’accrochage scolaire (aide aux devoirs) avec le soutien de la Région bruxelloise.